Association Française de Médecine morpho-Esthétique et anti-âge

Les traitements de la cellulite

2

La cellulite s’est vue proposer une foule de traitements dont certains n’ont suivi que des effets de mode. Voici les techniques anticellulite qui ont fait la preuve clinique de leur efficacité dans les cabinets médicaux.

Les traitements généraux

Il faut savoir traiter des troubles circulatoires généraux veineux, capillaires ou lymphatiques. De même des troubles hormonaux peuvent exister et doivent alors être combattus. Ces traitements doivent être prescrits selon chaque cas, ils améliorent considérablement les résultats de tout traitement local.

Un classique, la mésothérapie

Elle existe depuis plus de vingt ans pour traiter la cellulite et consiste à injecter sous la peau de petites gouttelettes de produits choisis suivant les troubles de la patiente.
Par exemple, on peut traiter plus spécifiquement des troubles circulatoires veineux, ou bien une fibrose (durcissement) plus importante, ou encore une rétention d’eau, suivant les types de cellulite.

La séance dure environ 15-20 minutes. Bien faite, elle n’est pas douloureuse. On couvre à chaque fois toute la zone cellulitique (hanches, cuisses, genoux, fesses, etc…). Il faut, pour un premier traitement, faire huit à dix séances : une par semaine pour les cinq premières, puis une tous les quinze jours.

Elle est particulièrement indiquée lorsque des troubles circulatoires existent, et dans les cellulites diffuses, couvrant une grande surface. Elle peut améliorer l’aspect de peau d’orange et l’on obtient une diminution de volume variable suivant les cas.
Prix : environ 40 à 60 € la séance selon les produits employés.

Pour des raisons que nous comprenons mal, la mésothérapie est interdite en France par décrets du 12 avril 2011 dans le traitement de la cellulite.,

Les physiothérapies

Ce sont des méthodes de traitement externe de la cellulite, plus récentes. Il s’agit généralement d’appareils émettant des ondes type : ultrasons, ondes de choc, infrarouges… sont appliquées sur les zones à traiter. Chaque séance dure environ trente minutes.

Huit à dix séances environ sont nécessaires pour obtenir une amélioration de l’aspect « peau d’orange » et une diminution modérée d’épaisseur des tissus graisseux.
Coût moyen : 45 à 70 € la séance.

Les liporéductions

Ici on réduit les volumes de cellulite localisée par des méthodes qui peuvent donner des résultats durables (comme en lipoaspiration) mais sans aspiration ni chirurgie.

Les techniques employées peuvent être les agents physiques ou mécaniques mais plus poussés : ultrasons focalisés, lasers, radiofréquence, ondes de choc, froid… Elles cherchent à détruire les cellules progressivement graisseuses dans les zones traitées. Les résultats sont obtenus en plusieurs séances.

Coût : entre 200 et 600 € par zone et par séance, selon la ou les techniques employées.

Entretenir les résultats

Il est évident qu’il ne faut pas prendre dix kilos après liporéduction (et même après lipoaspiration) si l’on veut garder ses résultats.
Pour les autres traitements, notamment pour la  » peau d’orange  » il est bon d’effectuer des séances d’entretien chaque année.

En cas de troubles circulatoires, hormonaux ou nerveux, qui peuvent favoriser la formation de cellulite, il est indispensable d’être régulièrement suivie et traitée périodiquement. Bien évidemment, si les causes persistent, elles auront tendance à reproduire les mêmes effets.

C’est pour cela qu’un médecin spécialisé saura vous conseiller précisément sur votre cas.
Texte visé par l’AFME, mis à jour le 12/04/14.

 Trouver un médecin pour ce soin
Partager

À propos de l’auteur

bureau AFME

2 commentaires

  1. En raison de suspicion de danger grave, en avril 2011, le ministère de la santé par un décret, interdisait toutes les techniques assistées par appareils qui permettent d’affiner la silhouette ou de traiter la cellulite.

    A la suite de plaintes d’effets secondaires graves subies par des traitements agressifs, dans sa précipitation le gouvernement a fait un amalgame entre les techniques invasives (pénétration d’un objet ou d’un produit dans le corps) et les méthodes non invasives ou externes comme le Lapex.

    La technologie du Lapex, existant depuis prés de 12 ans aux USA, bénéficie de 6 études scientifiques publiées et de plus de 2500 articles médicaux sur le web.
    Le Lapex est reconnu mondialement comme une technique efficace et sans danger.

    Le 12 avril 2012, le conseil d’état, reconnait que les techniques non invasives comme le Lapex, ne représentent pas de danger et que le gouvernement ne pouvait pas associer et interdire les 2 méthodes.
    Le décret avait été suspendu dans sa totalité le 17 juin en attendant une décision finale du conseil d’état.

    Celle-ci nous a été rendu la semaine dernière: les techniques invasives, sans aspiration seront bien interdites tandis que celles qui sont non invasives ou externes comme le Lapex sont autorisées.
    Une victoire pour le Lapex qui est le leader mondial des technologies, non invasives et enfin reconnu en France comme étant sans danger pour la santé !!!

  2. Daniela COELHO le

    bonjour, j’ai cru comprendre que les ultrasosn contre la cellulite étaient interdits en france pourtant je suis suivie par une nutritionniste qui les pratique. J’ai d’ailleurs rendez vous le 18 janvier pour ma 1ère séance. Est ce normal?

Laisser un commentaire