Eau thermale et cosmétologie

0

La cure thermale conserve toujours une place dans le parcours de soin du patient atteint d’affections cutanées. L’industrie cosmétique s’intéresse à ce principe actif naturel que constitue l’eau thermale pour formuler des produits cosmétiques adaptés aux peaux sensibles et à la cicatrisation.

DÉFINITION

L’eau thermale minérale est une eau de source naturelle définie par une directive Européenne du 15 juillet 1980 : « On entend par « eau minérale naturelle » une eau bactériologiquement saine (…) ayant pour origine une nappe ou un gisement souterrain et provenant d’une source exploitée par une ou plusieurs émergences naturelles ou forcées.

L’eau minérale naturelle se distingue de l’eau de boisson :

  • par sa nature, caractérisée par sa teneur en minéraux, oligo-éléments ou autres constituants et, par certains effets ;
  • par sa pureté originelle.

Les eaux thermales sont des eaux minérales naturelles dont les propriétés médicales ont été validées par l’Académie de Médecine. Elles sont classifiées en fonction de leur degré de minéralisation (Tab 1).

Classification des eaux thermales en fonction de leur minéralisation

Tableau 1 : Classification des eaux thermales en fonction de leur minéralisation

Ce n’est pas seulement la quantité de sels minéraux qui qualifie une eau thermale. En effet, la composition de l’eau et surtout ses effets observés sont prépondérants.

Il est possible de citer les : (Tab 2).

Composition des eaux

Tableau 2 : Composition des eaux

On distingue les eaux froides (de 8 à 15°C), hypothermales (15 à 24°C), mésothermales (de 25 à 34°C) surtout utilisées dans les bains prolongés, thermales (de 35 à 50°C) ou hyperthermales (>50°C) utilisées en inhalations, douches et bains.

INDICATIONS EN DERMATOLOGIE

De nombreuses affections dermatologiques sont traitées au moyen d’eaux thermales. On citera la dermatite atopique, le psoriasis, les prurits et prurigos chroniques, et les troubles de la cicatrisation (prise en charge des séquelles de brûlures graves et étendues).
D’autres indications peuvent bénéficier d’une cure : lichen, dermite séborrhéique, rosacée, acné… En dermatologie, les centres (Avène-les-Bains, La Roche-Posay, …) montrent une amélioration significative des symptômes cutanés dans le traitement du psoriasis, des cicatrices de brûlures, ou de la dermatite atopique. Les effets observés peuvent s’expliquer par l’activité pharmacologique des eaux, essentiellement ciblée sur des effets anti-inflammatoires, apaisants, anti-irritants, anti-prurigineux et cicatrisants.

STATIONS THERMALES À VOCATION DERMATOLOGIQUE

Une centaine de stations thermales sont répertoriées en France métropolitaine. Les affections dermatologiques sont prises en charge à :

  • Avène-les-Bains (Hérault) ;
  • La Roche-Posay (Vienne) ;
  • Uriage (Isère).

Les soins comprennent : bains, douches sous-marines, douches et pulvérisations locales et générales, douches filiformes haute pression administrées par les médecins, des massages sous l’eau, des applications de compresses humides et éventuellement de boues thermales.

Voici les principales caractéristiques physico-chimiques des eaux (Tab 3).

Les principales caractéristiques des eaux thermales à vocation dermatologique

Tableau 3 : Les principales caractéristiques des eaux thermales à vocation dermatologique

PROPRIÉTÉS DES EAUX THERMALES

Il a été démontré que l’eau thermale a des impacts positifs sur la peau. Les résultats des études concernant l’efficacité des diverses eaux thermales (Avène, La Roche-Posay, Vichy et Uriage) sur la peau saine ou pathologique sont exposés ci-dessous.

CICATRISATION

La peau possède un pouvoir de régénération que l’on appelle cicatrisation. Cependant, parfois ce processus est long. Les eaux thermales (ET) ont montré qu’elles stimulent et aident la peau à se régénérer correctement lors de la cicatrisation.

Eaux thermales et cicatrisation

Tableau 1 : Eaux thermales et cicatrisation

EFFICACITÉ DES EAUX THERMALES CONTRE LE STRESS OXYDATIF

Le stress oxydatif est le résultat d’un déséquilibre entre la production de radicaux libres et leur élimination par l’organisme. Les espèces réactives dérivant de l’oxygène et/ou de l’azote interviennent dans des processus tels que l’inflammation ou le vieillissement cellulaire.

...La suite de ce contenu est réservée aux membres de l'AFME.
Pour voir l'article en entier, connectez-vous >

Eaux thermales et stress oxydatif

Tableau 2 : Eaux thermales et stress oxydatif

IRRITATION – INFLAMMATION

Les propriétés anti-irritantes et anti-inflammatoires des eaux thermales sont utiles dans le traitement des irritations et des inflammations post-intervention médicale. Elles sont donc également destinées aux peaux sensibles.

Eaux thermales, irritation et inflammation

Tableau 3 : Eaux thermales, irritation et inflammation

DIVERSES ÉTUDES

Eaux thermales et diverses études

Tableau 4 : Eaux thermales et diverses études

CONCLUSION

L’utilisation des eaux thermales fait partie intégrante des thérapeutiques efficaces dans la prise en charge de la peau suite à un acte de médecine esthétique. Les eaux thermales offrent des spécificités cicatrisantes, anti-inflammatoires, anti-irritantes, pour accompagner les traitements invasifs (peelings, laser, resurfacing, thérapie photodynamique …). Les sprays et les produits cosmétiques à base d’eaux thermales sont donc indiqués pour les peaux sensibles ou comme accompagnement de traitement médicamenteux ou d’actes médicaux.

BIBLIOGRAPHIE

  1. Use of Avène thermal spring water in the therapy of burn patients, Gavroy JP, Gall Y, Guerrero D, Ster F. 9th International Congress of the Society of burn injuries. Paris 1994.
  2. L’utilisation du brumisateur d’Eau Thermale de La Roche-Posay dans les soins des cicatrices en chirurgie plastique pédiatrique, Soupre V, Nguyen T, Vasquez MP. Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Plastique, Hôpital d’enfants Armand Tousseau. Paris (Soupre, 1995).
  3. Etude in vitro du potentiel cicatrisant de l’Eau Thermale d’Uriage sur des fibroplastes humains sains et issus de fond d’ulcère chronique de jambe d’origine veineuse, Courderot-Masuyer C, Robin S, Gougerot A, Matta AM, Humbert P. Nouv. Dermatol. 2006 ; 24 ; 10 : 633-42.
  4. In vitro modulation of keratinocytes wound Healing integrins by zinc, copper and manganese, Tenaud I, Sainte-Marie I, Jumbou O, Litoux P, Dreno B. Br J Dermatol. 1999 Jan ; 140(1) : 26-34.
  5. Zinc, copper and manganese enhanced keratinocytes migration through a functional modulation of keratinocytes integrins, Tenaud I, Leroy S, Chebassier N, Dreno B. Exp Dermatol. 2000 ; 9(6) : 407-16
  6. In vitro evaluation of the Avène spring water effect on oxygen radical generations, Charveron M, Baudoin C, Ariès MF, Gall Y. Congrès Oxydative stress and antioxydant. Ravenna (Italy) 1999.
  7. Eau Thermale d’Avène, dossier scientifique. 2008.
  8. Une eau thermale naturellement riche en sélénium anti-oxydant, Mallet H, Munch F. Avril 2009.Suite des références disponibles au secrétariat.L’auteur tient à remercier Eirini Koulouridi, pharmacien pour son aide.
7.0
  • Note du comité de lecture 7
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 3.9
Partager

À propos de l’auteur

Jannick THIROUX 

Laisser un commentaire