Complications des fils crantés, quelle solution ? Enlever le fil

3

Toutes les techniques ont leur lot de complications et les fils de suspension crantés ne sauraient faire exception. Cet article décrit les complications les plus fréquentes, tente d’en préciser l’origine, propose au praticien de n’avoir pas d’hésitation à pratiquer l’exérèse du fil incriminé et donne quelques conseils pour qu’il y parvienne facilement.

INTRODUCTION

Bien qu’elles soient en général sans gravité et facilement curables, ces complications inquiètent les patients qui sont saturés d’avis calamiteux, trop souvent confraternels, et se sentent complètement abandonnés. Il s’agit bien ici de dédramatiser, d’informer clairement et de proposer positivement.

Il faut aussi comprendre que la solution à ces complications doit rester médicale et que les grandes cicatrices d’investigation chirurgicale pour retrouver et enlever des fils crantés que le médecin implanteur peut retrouver avec un trou d’aiguille sont un mal évitable car nullement nécessaire.

BREF RAPPEL PRATIQUE : LES TYPES DE FILS ET DE POSE.

Il y a deux types de fils et trois types d’implantation (réf. 4-5-8): Fils résorbables ou fils permanents :

1 – Les fils sont faits de mélanges variables d’acide lactique et glycolique mais aussi de polydioxanone. Leur durée de vie est de 60 à 120 jours pour les premiers et ne dépasse pas 200 jours pour le dernier (réf 8 QUILL, knotless, tissue-closure devices -).

Ils ont donc une action de court terme, sans réel effet de suspension et plus proche de la biostimulation. Leur résorption, par hydrolyse, provoque une hydratation en périphérie du fil qui va bénéficier aux tissus environnants et provoquer un léger gonflement, sous réserve qu’ils soient en nombre suffisant. C’est le principe des fils coréens MIRAKU®, dont l’efficacité dépasse de loin en effet et en durée la mésothérapie à l’acide hyaluronique peu réticulé.
De récents fils à cônes, totalement résorbables ont une prétention à la suspension ainsi qu’à une durée de résultat considérablement surévaluée à notre avis.

Ils sont onéreux et doivent être renouvelés souvent. Ils peuvent irriter fortement le derme lorsqu’ils sont trop superficiels car ils sont beaucoup moins neutres que les fils permanents, et par l’inflammation due à leur résorption, ils exposent plus à l’infection que ces derniers. Les fils américains Silhouette Lift®, dont l’élément actif est un cône résorbable, sont aussi à mettre dans cette catégorie.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

7.6
  • Note du comité de lecture 7.6
  • Notes Utilisateur (11 Votes) 4.8
Partager

À propos de l’auteur

Denis Guillo

3 commentaires

  1. Bonjour Madame,
    Vous comprendrez qu’en l’absence d’une consultation physique, un diagnostique précis et définitif est impossible à établir; aussi les conseils que je vais essayer de vous donner peuvent être à nuancer.

    Vous décrivez plusieurs symptômes:
    1. le tiraillement: peut-être dû à un excès de tension d’un ou plusieurs fils; bien qu’un mois ce soit écoulé, il est toujours possible d’effectuer une détension spécifique du ou des fils responsables.
    2. les oedèmes: ils ont sans doute déjà diminué; leur disparition totale est prévisible au cours des prochaines semaines.
    3. une boule: tout dépend du type de fil implanté. Connaissez-vous la marque ? (théoriquement notée dans le compte rendu opératoire). La boule nous oriente vers un fil à cône: il s’agirait alors vraisemblablement d’un cône perceptible sous la peau. Dans ce cas, son retrait s’impose: il est aisé et immédiat.
    4. Les points noirs ne paraissent pas en lien avec les fils.

    Concernant votre traitement actuel:
    1. L’antibiotique ne me parait pas justifié, vos symptômes ne nous orientant pas vers une suspicion d’infection.
    2. Solupred: là aussi, vous ne décrivez pas de phénomènes inflammatoires majeurs justifiant d’une prescription de cortisone. Il s’agit plutôt d’une convalescence un peu longue.

    Le pronostic:
    Les fils vont en effet se résorber en qq mois, et vous n’aurez à souffrir en théorie d’aucune séquelle.

    Cordialement.

  2. j’ai fait poser des fils il y a 1 mois, résorbables ça me tire j’ai des oedemes et un boule qui semble de pas vouloir partir.. completement abandonnée de mon medecin esthetique dermato plutôt..qu’en pensez vous??
    j’ai eu un traitement antibio et solupred 6 jours ..là je reprend solupred..
    les fils vont se resorber mais j’ai peur d’avoir des séquelles et d’avoir encore mal..
    j’ai remarqué aussi comme des point s noir sur ma peau ,tres peu je pense que ma peau digigère tout ça et a du mal merci pour votre réponse

    • Denis Guillo

      Bonjour
      Il me semble qu’il ne s’agit pas d’un commentaire à mon article mais plutôt d’une demande d’
      information et d’aide à une patiente en difficulté.

      Ce n’est donc pas le lieu approprié pour s’exprimer généreusement sur une affaire privée et un lien direct à la patiente paraît plus adapté et judicieux.

Laisser un commentaire