De l’action des neurosciences sur les rides ou “l’effet du miroir”

0

Depuis toujours les femmes utilisent sans réserve leurs miroirs ! On le leur reproche parfois…… à tort ! Car on commence enfin à comprendre ce que cela reflète ! Surtout depuis que des neurophysiologistes italiens¹ de l’Université de Parme ont repéré certains neurones, ces fameux neurones miroirs au comportement bizarre.

Petite échappée belle…

Encore une fois les neurosciences nous apportent des informations précieuses sur la complexité de notre cerveau pensant, nos comportements, nos humeurs….
mais là, les propriétés particulières de ces petites cellules réfléchissantes interpellent beaucoup de monde : les chercheurs en psychologie, en pédagogie, sociologie, anthropologie mais aussi les artistes, les sportifs etc …

Alors nous, médecins, nous ne pourrions plus nous regarder dans nos propres miroirs le matin en sifflotant gaiement si nous ne tenions pas compte de ces données nouvelles et de leurs implications sur ce qui en émerge chez la personne, c’est-à-dire en tout premier lieu, l’apparence… cet espace où « apparaît le monde mental » comme le dit le philosophe John Searle².

La femme descend-elle du Miroir?

La femme descend-elle du Miroir?

Effectivement, de multiples aspects de cette magnifique planète explorée par les neurosciences concernent la médecine esthétique et anti âge, discipline qui se préoccupe de l’apparence dans toutes ses dimensions.

D’autant qu’en cette année du bicentenaire de Darwin on ne peut résister à la tentation de ce genre de fabuleux voyage à travers le temps, l’évolution, la culture et les télescopages que nos nouveaux modes de vie provoquent lorsqu’ils se confrontent à notre biologie aux lois immuables… enfin, si lentement muables.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 
7.1
  • Note du comité de lecture 7.1
  • Notes Utilisateur (2 Votes) 5.8
Partager

À propos de l’auteur

Marie PAMELA

Laisser un commentaire