Hormone de croissance en médecine anti-age : à savoir avant de prescrire

0

L’éternelle jeunesse est l’apanage des dieux de l’Olympe. La fontaine de jouvence, par exemple, est le plus ancien mythe sur la jeunesse éternelle, on dit qu’il est aussi ancien que l’histoire de l’humanité. Cependant, la quête de la jeunesse éternelle est souvent punie, il suffit de se souvenir du sort de Narcisse et d’Apollon.

La médecine anti-âge s’intéresse par définition au vieillissement, tant au vieillissement visible (cutané) qu’invisible (état général, état des articulations…). L’utilisation de l’hormone de croissance comme arme anti-âge a été évoquée dès les années 70 et est par essence sujet à controverse. L’objet de ce travail est de donner au lecteur des repères quant aux possibilités de son utilisation, de façon à optimiser son utilisation et à réduire les risques pour le patient.

LA hGH NATURELLE

La hGH (human Growth Hormon) ou Hormone de croissance est une hormone polypeptidique synthétisée et sécrétée par des cellules de l’antéhypophyse tout au long de la vie. Elle n’est pas active en tant que telle: elle doit d’abord se lier à des récepteurs spécifiques pour fabriquer les facteurs de croissance appelés Insulin like Growth Factors (IGFs). On a décrit 2 IGFs, dont l’action est modulée par des IGFBP (IGF-binding proteins). Ce sont tous des facteurs mito- gènes. Le plus connu est l’IGF1. Il est fabriqué par le foie sous l’action de la GH et de son récepteur et va agir sur plusieurs cibles(1) :

  • Augmente l’absorption du calcium, renforce et accroît la minéralisation de l’os.
  • Augmente la masse musculaire.
  • Favorise la lipolyse.
  • Augmente la synthèse des protéines.
  • Stimule la croissance des organes.
  • Réduit l’absorption hépatique de glucose
  • Favorise la néoglucogenèse hépatique
  • Contribue à l’entretien et la fonction des îlots pancréatiques
  • Stimule le système immunitaire

La GH connait un pic de sécrétion au moment de la croissance de l’adolescent puis une décroissance progressive et régulière. Toutefois, on sait maintenant que même après la croissance, la GH est encore utile chez l’adulte. On estime à 35 ans le début du déclin significatif de cette hormone.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

7.0
  • Note du comité de lecture 7
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 7.2
Partager

À propos de l’auteur

Laurence GABRIELLI MORACCHINI

Laisser un commentaire