Le blanchiment des dents dans un cabinet de médecine esthétique

0

La pratique de la médecine esthétique s’intéresse à la personne dans sa globalité, dans son entité. On étudie son visage : son expression faciale, le jeu de ses muscles, son harmonie et surtout son sourire qui est à mon sens l’expression et la projection de son identité. Son sourire peut trahir une mauvaise hygiène dentaire ou de vie (tabagisme) etc.… et altérer son image de soi.
Afin qu’il respecte la singularité de chaque personne, avec naturel, chaque embellissement du sourire doit combiner avec efficacité une approche multidisciplinaire : dentaire, esthétique médicale et dentaire voire chirurgie maxillo-faciale.

L’analyse du visage et du sourire est donc la clé de voûte essentielle de la réussite de notre travail : symétrie du visage, alignement des commissures labiales, des axes dentaires et harmonie de la gencive. Dans mon cabinet, je propose un éclaircissement dentaire plus communément appelé blanchiment dentaire. Cet acte s’inscrirait dans la finalité des soins prodigués au sourire.

Cet acte esthétique vise à corriger la dyschromie dentaire superficielle ou profonde dont les étiologies sont variables d’une personne à une autre. Cette pigmentation des dents peut être d’origine naturelle, génétique ou liée simplement au vieillissement. En outre certains médicaments, des traumatismes dentaires, des obturations canalaires mais aussi la consommation chronique de certains aliments ou boissons peuvent colorer au long terme les dents.

L’éclaircissement est possible grâce à deux principes actifs : le peroxyde de carbamide et le peroxyde d’hydrogène, tous deux aptes à traverser l’émail et la dentine de la dent. L’émail humain constitué de prismes microscopiques est minéral à 98%, les 2% restant forment la matière organique qui scelle les prismes entre eux. C’est cette matière organique qui donne la pigmentation naturelle des dents plus ou moins colorée qui sera traitée par le blanchiment. Le principe actif se décompose en radicaux oxygénés, lesquels migrent entre les prismes d’émail dentaire, décomposant les molécules pigmentaires déposées.

La structure de la dent : l’émail et la dentine ne s’en trouvent pas altérées, les obturations et adhésifs en place ne sont pas affectés. Le processus éclaircit simplement la couleur interne de la dent.

ANATOMIE DE LA DENT :

3_page3_image1

LE MATERIEL POUR LE BLANCHIMENT DENTAIRE DANS UN CABINET DE MEDECINE ESTHETIQUE.

Il nous faut :

  • Une source de lumière de polymérisation
  • Un appareil d’aspiration
  • Un teintier pour évaluer la pigmentation
  • Lunettes de protection pour le patient et le soignant
  • Ecarteur de bouche
  • Cotons salivaires
  • Peroxyde d’hydrogène de concentration variable
  • Digue de protection gingivale
  • Set de dentisterie à usage unique

Vérifier l’intégralité du matériel, son bon état de fonctionnement avant de commencer le soin.

LA SELECTION DES PATIENTS, CONDITIONS OBLIGATOIRES ET PRECAUTIONS AVANT LE TRAITEMENT :

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 
7.0
  • Note du comité de lecture 7
  • Notes Utilisateur (2 Votes) 5.8
Partager

À propos de l’auteur

Benoit Truong

Laisser un commentaire