Le sourire : un pas vers soi, un pas vers les autres.

0

Au quotidien, nos patients comme nous-mêmes observons les belles dentitions exposées dans la vitrine médiatique que forment la télévision et les magazines. Le sourire a un impact sur notre vie sociale et relationnelle. Ainsi, les répercussions sont également psychologiques et psychiques.

De nombreux domaines modifient, améliorent l’esthétique dentaire : l’orthodontie, les techniques de prothèse telle que les couronnes et facettes…

Le blanchiment, en réalité « éclaircissement » est de l’esthétique pure.

L’implantologie, par la chirurgie et la prothèse implantaire, agit sur le sourire et la santé.

Blanchiment

Un examen clinique approfondi (caries, étanchéité des obturations…) précédera le traitement d’éclaircissement. Des fissures, fractures, des sensibilités excessives, une allergie aux principes actifs seront des contre-indications.
Deux méthodes sont possibles.

Le traitement ambulatoire

se fait avec un port de gouttières réalisées au laboratoire d’après les empreintes des dents. Un gel à base de peroxyde de carbamide (concentration variant de 7% à 15%) sera appliqué pendant une heure (ou deux fois trente minutes) par jour ou six à huit heures la nuit.

Le traitement ambulatoire

Le traitement au fauteuil réalisé par le praticien

Les joues et les gencives sont protégées, Un gel de peroxyde d’hydrogène à 35% est déposé sur les dents à traiter, et activé avec une lampe spécifique. Le résultat sera durable grâce à une hygiène rigoureuse, la limitation des aliments colorés (café, thé, vin rouge…), et l’absence de tabagisme.

traitement par le praticien

L’implantologie

Un implant dentaire est une racine artificielle mise en place dans l’os et qui sera ostéointegrée grâce à sa constitution en titane et son état de surface.

C’est une solution permettant de remplacer durablement les dents manquantes ou sur le point d’être perdues et de manière la plus proche de la denture naturelle.

Les contre-indications sont les déficiences immunitaires, les risques d’endocardite. Un sujet d’actualité est la contre-indication majeure induite par les médicaments à base de biphosphonates. En effet, ils induisent la perte des implants mais le danger principal est la nécrose osseuse suite à l’acte chirurgical.

L’implantologie

La chirurgie implantaire repousse continuellement ses propres limites : ses indications, la gestion du temps et des volumes osseux disponibles. Ceci amène une prise de risque accrue qui nécessite une parfaite connaissance de l’anatomie de la sphère orofaciale.

Aujourd’hui, l’esthétique est primordiale. Nos patients ne nous pardonneraient pas si nous les laissions sans dents pendant la durée de cicatrisation ou si le résultat final les décevait.

Ainsi, les techniques évoluent :

  • La mise en esthétique immédiate permet de mettre une dent provisoire sur un implant qui vient d’être posé.
  • Nous pouvons enlever une ou plusieurs dents au stade terminal (fracture, perte d’os, etc.) et les remplacer dans la même séance par des implants supportant des couronnes provisoires.
  • Toute une mâchoire peut être implantée avec éventuellement des extractions dans la même séance. Les implants distaux seront droits ou inclinés en fonction des obstacles anatomiques et afin de gagner de l’étendue pour la prothèse. Dans la même journée, une prothèse provisoire sera transvissée sur les implants, ce sera donc une prothèse totale fixe. C’est une révolution pour le confort et l’esthétique du patient, donc pour son bien-être moral. Le jour même de son intervention, il pourra sourire !!!

En résumé, le patient vient avec des dents sur le point d’être perdues ou avec un appareil mobile et repart avec de nouvelles dents implantées. Une fois l’ostéointegration de l’implant terminée, les prothèses provisoires seront remplacées par les définitives, adaptées à la cicatrisation de la gencive et à l’esthétique proche des dents naturelles.

  • Les manques d’os ne sont plus des obstacles à la réhabilitation du sourire. Les greffes d’apposition, les comblements sinusiens, l’expansion de crête osseuse, l’utilisation d’implants plus courts ou avec des axes différents sont autant de techniques qui permettent de gérer les volumes osseux. Les greffes de gencive permettent de dessiner des contours harmonieux aux couronnes céramiques implantoportées.
Implant et greffe osseuse

Implant et greffe osseuse
d’apposition fixée par des vis d’ostéosynthèse

Aux techniques qui évoluent, s’ajoute la technologie de pointe : la Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. Le prothésiste dentaire conçoit la future dent idéale ; après scannage, il transmet les informations par ordinateur au centre ultra-perfectionné d’usinage (ici Etkon).

Les machines coupent dans des blocs de chrome-cobalt, de titane ou de zircone les éléments de la future prothèse que le prothésiste a créée.

Pour l’esthétique, la zircone est le matériau de choix. En effet, elle est blanche et ne crée aucune zone sombre au niveau de la gencive. La transmission de la lumière est parfaitement naturelle. De plus, cet élément est biocompatible et s’intègre au tissu gingival, ce qui est important pour la pérennité de l’esthétique obtenue. La précision est extrême, le résultat esthétique est impressionnant.

Résultat

La chirurgie implantaire est au domaine buccodentaire ce que la chirurgie esthétique est au corps.

Elle se donne aujourd’hui les moyens techniques et technologiques de répondre à l’attente et aux exigences des patients. L’envie de sourire passe par le confort et l’esthétique. L’impact psychologique qui en découle se reflète sur tout le corps.

Tous les cas présentés ont été traités avec des implants Straumann, les cas assistés par ordinateur avec Straumann-Etkon. Toutes les prothèses ont été réalisées par le laboratoire Oral Beauty à Bruyères, sincères remerciements à Mr Pierre Chapuis et à toute son équipe.

implants Straumann

Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire