Contour des yeux et ingrédients cosmétiques

0

La zone péri-orbitaire est celle où la peau est la plus fine (trois à cinq fois plus fine que sur le reste du visage). Avec le temps, des ridules, des rides plus ou moins marquées, les poches et les cernes s’installent.

Les formules des produits pour la région péri-orbitaire sont généralement dépourvues d’agents agressifs, de parfums et d’allergènes majeurs. Le pH est proche de celui des larmes. Les produits sont normalement bien tolérés par toutes les peaux même les plus sensibles.

ZONE PÉRI-ORBITAIRE

Les paupières supérieure et inférieure sont deux voiles musculo-membraneux mobiles qui recouvrent et protègent la partie antérieure du globe de l’œil. Elles sont constituées par sept plans superposés qui sont, d’avant en arrière, la peau fine, mince et mobile, une couche de tissu cellulaire lâche ne contenant jamais de graisse, le muscle orbiculaire des paupières.

Vient ensuite une deuxième couche de tissu plus lâche dans lequel se trouvent les ramifications principales des artères palpébrales. On compte ensuite une couche fibroélastique, une couche de fibres musculaires lisses et la muqueuse qui tapisse la face profonde des paupières.

Les rides de la patte-d’oie et de la paupière inférieure sont les premières à s’imprimer, car la zone péri-oculaire présente des différences par rapport à la peau du visage. En effet, sa mobilité, sa finesse, sa fragilité sont autant de facteurs qui vont favoriser l’apparition de ces premiers signes caractéristiques du vieillissement.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

6.6
  • Note du comité de lecture 6.6
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 3.9
Partager

À propos de l’auteur

Jannick THIROUX 

Laisser un commentaire