Comment débuter un rajeunissement facial ?

0

Dans notre pratique quotidienne , de plus en plus de personnes jeunes viennent demander ce qu’il est possible de faire pour prévenir le vieillissement de la peau. Le discours va bien avec l’ère du temps. Prévenir plutôt que trop intervenir, car l’aspect naturel doit prévaloir, donc il faut éviter si possible les “travaux lourds” que sont les liftings et autres peelings au phénol.

Ainsi, il n’est pas rare de voir en consultation des patient(e)s de plus en plus jeunes, vouloir traiter une peau terne, une ptôse faciale débutante, des cernes, des rides d’expression. Dans ma pratique quotidienne, j’ai ainsi beaucoup de femmes (et quelques hommes) qui ont 35-40 ans et qui veulent freiner le vieillissement de leur visage.

Cette recherche de prévention/amélioration est bien sûr liée aux antécédents de chaque cas, concernant l’hygiène de vie  mais aussi à la génétique : si on prend l’exemple d’une personne dotée d’un visage très expressif et d’une peau fine, elle aura tout intérêt à commencer tôt (25-30 ans) le Botox avant que son visage n’arbore trop de rides d’expression.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 
4.1
  • Note du comité de lecture 4.1
  • Notes Utilisateur (2 Votes) 3.8
Partager

À propos de l’auteur

Manuel JORGE

Diplômé par l'Université de Médecine de Bordeaux en 1997, installation en 1998 à Lisbonne-Portugal en tant que généraliste particulièrement attaché à la nutrition et aux problèmes liés à l'alimentation. Pratiquant la marmitonne dans le cadre des traitements de l'excès de poids et de la cellulite, il s'inscrit à l'AFME la même année. Ayant suivi les premières formations et congrès de l'époque, il découvre les nombreuses nouvelles voies prometteuses de la médecine Esthétique, alors en plein essor, notamment grace aux nouveaux traitements de visage. Le cadre Portugais est très favorable à la pratique des nouveautés naissantes. DIU lasers médicaux à Lyon en 2009, il se dédie alors exclusivement à la médecine esthétique depuis.

Laisser un commentaire