Esthétique gingivale en implantologie

0

Un traitement par implant dentaire doit répondre à trois attentes : la fonction, la pérennité et l’esthétique. Dans cet article, nous aborderons ce troisième sujet.
Le défi esthétique est de créer un aspect naturel pour une ou plusieurs dents artificielles. La forme, la teinte, la translucidité de la céramique dépendent de l’œil du praticien et de la maîtrise du prothésiste dentaire.

Le praticien, quant à lui, doit créer le meilleur environnement ostéogingival. Il doit veiller à la position idéale de l’implant, à reconstruire l’os et renforcer le tissu gingival si besoin.

En réalité, la clé du succès esthétique est la gencive. Elle crée l’harmonie par sa couleur et sa texture, par la hauteur du collet et des papilles interdentaires. Nous allons aborder plusieurs situations et des manières différentes d’agir sur cette esthétique gingivale.

Situation 1 :

Une patiente de 45 ans présente une fracture radiculaire d’une incisive centrale (Fig. 1 et 2). La technique utilisée a permis de retirer la dent, placer un implant dentaire et une couronne provisoire dans la même séance. Les points importants pour créer l’environnement parodontal adéquat ont été :

  • le placement tridimensionnel idéal de l’implant dentaire Straumann Bone Level,
  • le remplissage de l’espace vide entre la table osseuse et le titane (Fig. 3),
  • le renforcement du biotype gingival,
  • la réalisation d’une dent provisoire sans contact occlusal (Fig. 4) mais avec une émergence proche de la dent naturelle qui a modelé la gencive (Fig. 5).

Puis ce travail a été finalisé par la réalisation d’une couronne céramozircone s’intégrant aux dents voisines et s’adaptant précisément à l’implant (Fig. 6, 7et 8).
Psychologiquement, avoir une couronne provisoire immédiatement a permis de mieux accepter la perte d’une dent antérieure. Esthétiquement, l’aspect gingival a été préservé et le résultat est pérenne depuis dix ans (Fig. 9).
Chirurgie Dr S. Zarrine / Prothèse Dr C. Vexler / Laboratoire Oral Beauty
Chirurgie Dr S. Zarrine

Situation 2 :

Un patient a été traité pour une prémolaire maxillaire (Fig. 10) avec une nouvelle génération d’implant non-titane (Fig. 11). Quelques semaines après l’avulsion de la racine fracturée, le Straumann Pure Ceramic Implant a été mis en place (Fig. 12) avec une couronne provisoire en temporisation (Fig. 13).

La fragilité de ces matériaux a toujours été le principal frein mais cette nouvelle structure en zircone haute performance répond aux exigences mécaniques et évite la fracture. Sa surface innovante offre une ostéointegration équivalente aux implants en titane à surface rugueuse. La teinte ivoire est particulièrement appréciée dans les cas de biotype gingival fin. Le plus impressionnant reste l’excellent comportement de la gencive face au zircone, dû à la biocompatibilté de ce matériau (Fig. 14).

Lors des contrôles durant les 3 années qui ont suivi le collage de la couronne définitive céramo-zircone, il n’y a eu aucune rougeur ou inflammation de la gencive ni de saignement au sondage (Fig. 15).
Dr S. Zarrine / Laboratoire Oral Beauty
Dr S. Zarrine / Laboratoire Oral Beauty

Situation 3 :

Le troisième cas concerne une patiente de 40 ans désirant une réhabilitation esthétique dentaire globale (Fig. 16). Un projet prothétique a été élaboré avec le laboratoire de prothèse. Celui-ci a confectionné en cire les formes et positions idéales des dents sur les modèles en plâtre, répliques des arcades dentaires. Après plusieurs séances d’essayage et d’ajustage en bouche du mock-up (maquette de prévisualisation en composite), le projet esthétique final est validé.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

7.2 Awesome
  • Note du comité de lecture 7.2
  • Notes Utilisateur (1 Votes) 5.8
Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire