Fils tenseurs ou de suspension : le marketing peut-il tout se permettre ?

0

« Sans liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur » – Beaumarchais

L’existence des fils implantables est suffisamment ancienne pour que l’on puisse maintenant les mettre en comparaison. La montée en puissance des fils résorbables tirée par la mode coréenne laisse le champ libre à un marketing peu scrupuleux qui valorise outrancièrement ces produits résorbables et veut imposer l’idée qu’ils sont aussi efficaces que les fils permanents tout en étant inoffensifs puisqu’ils disparaissent. Il est grand temps de démonter les mécanismes de ces procédés car plus les tromperies feront de déçus, plus le champ des fils dans son ensemble en sera affecté. Or il mérite beaucoup mieux que ce discrédit.

INTRODUCTION

Rappelons que les fils sont utilisés sur le visage pour un effet liftant médical (non ablatif) et qu’ils sont devenus une alternative à la chirurgie. Cette dernière est soumise à des critères d’efficacité et de durée (environ 5 ans d’effet pour un lift chirurgical classique) auxquels les fils aussi doivent être soumis. Les fils actuels ont des natures trop différentes pour qu’on laisse dire qu’ils ont les mêmes effets. L’analyse de leur biochimie, concernant les résorbables notamment, permet d’éclairer objectivement le débat sur leur durabilité, montrant ainsi toute la distance qui existe entre certains discours marketing et la vraie vie.

Enfin il est fréquemment fait usage d’amalgames pour véhiculer des idées malveillantes, ou angoissantes, ou merveilleuses, mais toujours fausses dont les fils permanents sont censés faire les frais. Cet article cherche à en pourfendre quelques uns, pour que votre discours de praticien soit plus réaliste en réponse au questionnement de vos patients et qu’il s’affranchisse des phénomènes de mode. Il est bon que des associations de médecins esthétiques estiment que le marketing n’est pas au-dessus de toute critique et qu’elles vous permettent par la lecture de ce genre d’article de percevoir quelques zones d’ombre qui pourtant impactent fortement votre pratique.

L’ INTRANSIGEANTE BIOCHIMIE

Elle fonde l’action des fils dans leur effet et leur durabilité. Il est donc indispensable d’en prendre connaissance. (réf.2) On ne distingue que deux types de nature de fils, les permanents et les résorbables.

Les fils permanents

Ils sont lisses ou crantés. Les matériaux les plus utilisés sont ;

  • Polyamide (Nylon®). (Gamme fils permanents Quill™, Filapeau® Péters™, etc.). Ce fil est en fait attaqué lentement et il peut perdre complètement son efficacité puis sa masse en plusieurs années. Son utilisation dans une technique de très long terme type Easylift® n’est pas pertinente.
  • Polypropylène. Il est parfaitement constant, sauf en terme de longueur puisqu’il subit un léger allongement. La seule pose de fil permettant une retension (Easylift®) permet de gommer cet effet. (Prolène® Péters ™, gamme Permanents Aptos™ et AptosSpring®, Gamme permanents Quill™, Upactiv® Cousin Biotech™, Silhouette Lift®).
  • Polyester gainé de silicone. (SpringThread ® Ist Surgiconcept™).
Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

7.4
  • Note du comité de lecture 7.4
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 4.6
Partager

À propos de l’auteur

Denis Guillo

Laisser un commentaire