L’internat de médecine raccourcit fortement les télomères

0

Selon une étude publiée dans Biological Psychiatry vient de montrer que les internes de médecine américains connaissaient un raccourcissement des télomères, ce marqueur du stress et du vieillissement cellulaire, bien supérieur à la population générale…

par egora.fr

...La suite de ce contenu est réservée aux membres de l'AFME.
Pour voir l'article en entier, connectez-vous >

Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire