Une bactérie pour lutter contre l’obésité et réduire le risque cardiovasculaire

0

En France, les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité derrière les cancers. Elles sont la première cause de décès chez les femmes. Environ 140.000 personnes décèdent chaque année des suites d’une maladie cardiovasculaire. En Belgique, d’après l’université catholique de Louvain« une personne sur deux est en surpoids et présente des risques cardiovasculaires. » C’est pourquoi les chercheurs de cette université aimeraient trouver un moyen de limiter ce risque. Pourquoi pas avec une bactérie du microbiote ?

par Futura Santé

...La suite de ce contenu est réservée aux membres de l'AFME.
Pour voir l'article en entier, connectez-vous >

Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire