Depressor supercilli : une mise au point

0

Résumé

 Introduction : Le muscle depressor supercilli est sujet à controverses en ce qui concerne son existence et sa mise en évidence cliniquement.

 Objectifs : Présentation de publications démontrant son existence et précisant son anatomie et ses rapports, dans le but de l’injecter par la toxine botulique pour remonter la tête du sourcil.

 Publications : R.K. Daniel, D.M. Knize, B.E. Cook, A.R. Trindade de Almeida, N.G. Isse, S.Yun.

 Discussion : Difficulté de la mise en évidence clinique de son existence et de son action.

 Conclusion : Son existence a été démontrée, sa mise en évidence cliniquement est sujette à discussion.

 Mots-clés : Depressor supercilli, toxine botulique.

Introduction

Le muscle peaucier de la face depressor supercilli, ou muscle abaisseur du sourcil, n’est pas mentionné dans un certain nombre de livres d’anatomie,  comme le Gilroy ou le Valérius. D’autres, par contre, comme le Chevrel ou le Sobotta, le décrivent.

Son existence en tant que muscle individualisé est niée par certains anatomistes, des enseignants ne le décrivent pas, alors que des praticiens disent l’injecter avec la toxine botulique, chez de nombreuses patientes, pour remonter la tête du sourcil et donc « ouvrir le regard ».

Objectifs

Exposer quelques publications démontrant son existence et précisant son anatomie, et discuter la mise en évidence clinique de sa présence.

Publications

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

7.6
  • Note comité de lecture 7.6
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 5.2
Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire