Rajeunir la bouche et le contour des lèvres sans chirurgie

0

La course à l’éternelle jeunesse s’applique souvent aux lèvres. Elles doivent s’intégrer à un visage, à un âge, mais elles sont aussi le reflet d’une personnalité, de sensualité ou au contraire de timidité, de tristesse…

Pour la plupart des personnes, les lèvres sont désirables lorsqu’elles sont pulpeuses, lisses et bien ourlées avec un contour régulier et dépourvus de rides. Elles sont indissociables des dents qui sont révélées lors du sourire et donc de l’esthétique dentaire. Les lèvres sont un organe de séduction et d’expression des sentiments et des émotions.

L’âge, l’hérédité, les UV, le tabagisme, contribuent au développement des rides péribuccales, à la diminution du volume des lèvres, à la formation des sillons nasogéniens, et des plis d’amertume.

La perte de volume des lèvres et plus particulièrement de la lèvre rouge, est devenue la demande la plus courante en matière de rajeunissement. L’augmentation des lèvres doit respecter l’harmonie du visage, afin de garder un aspect naturel. L’objectif est de leur conférer un air plus jeune et plus sensuel.

Bouche, lèvres et vieillissement

Les stigmates du vieillissement concernent toutes les couches de la région: peau, graisse, muscles, bases osseuses et dentaires.

Au différentes périodes de la vie

Entre 20 et 30 ans, les lèvres commencent à se déshydrater, expliquant l’apparition de petites stries. Chez l’adulte jeune, des lèvres constitutionnellement trop fines donnent un air pincé et sévère.

A partir de 30-40 ans, différents signes de vieillissement, variables en intensité d’une personne à l’autre, apparaissent progressivement. La demande esthétique du patient vise à regagner un air de jeunesse.

Les premiers signes de vieillissement touchent les lèvres rouges qui se déshydratent, forment des stries laissant filer le rouge à lèvres. Avec l’âge, les lèvres s’affinent, perdent leur volume, semblent rentrer à l’intérieur de la bouche, donnant une bouche pincée. La surface cutanée se relâche, se plisse et se ride. Des ridules et des rides se dessinent autour des lèvres, le plus souvent au dessus de la lèvre supérieure.

Au départ, les rides d’expression aussi appelées rides dynamiques sont provoquées par la contraction répétée de certains muscles Elles apparaissent et disparaissent en fonction des expressions du visage. Au fil du temps, ces fines rides verticales de la lèvre blanche deviennent permanentes (statiques).

Les commissures labiales s’affaissent et se creusent, ce qui change l’orientation de l’ouverture labiale.

Des plis d’amertume se dessinent, c’est à dire des rides obliques qui partent du coin de la bouche et descendent vers le menton, contribuant à donner un air triste. Des plis naso-géniens (de la racine du nez aux coins de la bouche) se creusent.

Par la suite, le relief entre la lèvre rouge et la lèvre blanche supérieure tend à s’effacer et à s’aplanir (aplatissement progressif des crêtes philtrales et de l’arc de cupidon). L’ourlet, séparant la lèvre rouge de la lèvre blanche, s’estompe peu à peu et enfin, la lèvre blanche supérieure s’allonge, c’est-à-dire l’espace entre la lèvre rouge et le nez, cachant les dents, ce qui vieillit le visage. Enfin, la couleur des lèvres pâlit avec l’âge.

Après avoir rappelé quelques données étiologiques et anatomiques essentielles, nous allons nous focaliser dans un premier temps sur les deux produits phares de la médecine esthétique: la toxine botulique et l’acide hyaluronique qui font partie  intégrante de nos traitements anti-âge depuis longtemps, puis nous aborderons la prise en charge médico-esthétique de la région labiale au sein de notre centre.

...La suite de ce contenu est réservée aux membres de l'AFME.
Pour voir l'article en entier, connectez-vous >

Notez cet article en cliquant sur "note utilisateur"
  • Notes Utilisateur (2 Votes) 7.2
Partager

À propos de l’auteur

Catherine DE GOURSAC

Le docteur Catherine de Goursac est une pionnière de la médecine esthétique qu’elle pratique dans son cabinet parisien. Auteure de nombreuses publications scientifiques en langue française, anglaise et russe, elle présente sa vision prospective, chaque année depuis 25 ans, dans les congrès internationaux de médecine esthétique et Anti-Age, sujets qui la passionnent. Le Docteur Catherine de Goursac a publié de nombreux ouvrages destinés au grand public, notamment : « tu as bonne mine ce matin » aux Editions J lyon, « La médecine anti-âge », « L’esthétique au masculin » aux Editions Ellebore et « Les secrets de la dermonutrition » chez Vuibert. Elle est Membre du conseil d’Administration de l’AFME (Association Française de Médecine Esthétique) et de la FSMEA (Fédération Syndicale des Médecins Esthétiques et Anti-Age).

Laisser un commentaire