Ma pratique des différents peelings en 2020

0

Le peeling vient du mot anglais « to peel » ou peler. C’est un acte médical destiné à régénérer la peau qui apparaît ensuite plus jeune, plus lisse, débarrassée de ses imperfections. Le peeling agit par l’exfoliation des cellules cutanées, du stratum corneum au derme réticulaire, selon la force du peeling.

Il existe différents types d’exfoliation : la dermabrasion et la microdermabrasion qui agissent de façon mécanique, le laser qui agit par abrasion thermique, et les peelings chimiques qui feront seuls l’objet de cet article.

Tous ces peelings sont destinés à débarrasser la peau d’une épaisseur qui sera fonction de l’exfoliant chimique choisi. Dans l’esprit du grand public, cette desquamation va affiner une peau qui l’est déjà lorsque elle est vieillissante. Or on s’est aperçu que cette exfoliation va dynamiser les fibroblastes et ainsi stimuler la néo-collagénèse, ce qui va augmenter, en fait, l’épaisseur de l’épiderme et du derme.

Peeling et histologie

Toute lésion chimique des couches superficielles ou profondes de la peau provoque une cascade de réponses entraînant une réparation cutanée.

La réparation épithéliale

La restauration d’un épithélium normal résulte de la migration des cellules épithéliales, et nécessite d’avoir une certaine densité d’annexes cutanées (d’où le danger de traiter des zones pauvres en annexes comme le cou).

La réparation dermique

C’est la formation du tissu de granulation.

La substance fondamentale s’appauvrit avec les années, or la réparation dermique provoquée par le peeling permettra de restaurer le tissu de granulation qui est constitué principalement de glycosaminoglycanes (dont l’acide hyaluronique), de fibronectine, de collagène et d’élastine.

La phase de remodelage

On a identifié une forte libération locale de facteurs de croissance qui favorise le remodelage du collagène, et permettent un épaississement des différentes couches du derme, avec un effet retard entre 2 et 3 mois.

La microcirculation

La néo-angiogenèse est proportionnelle à l’inflammation initiale, et l’effet rajeunissant également. Pour diminuer cet érythème cutané post-peeling, les LEDs sont d’un grand bénéfice.

Les différents types de peelings

On distingue généralement les peelings en fonction de leur profondeur d’action qui peut être superficielle, moyenne, profonde. Les paramètres pour choisir le type de peeling sont multiples, dont le type de lésion à traiter (acné, pores dilatés, teint brouillé, hyperpigmentation, ridules …), le phototype du patient, la possibilité ou non d’éviction sociale, le risque d’ensoleillement…

Peelings superficiels

application de solution pour peeling léger

...La suite de ce contenu est réservée aux membres de l'AFME.
Pour voir l'article en entier, connectez-vous >

7.3 Notez cet article
  • Note du comité de lecture 7.3
  • Notes Utilisateur (4 Votes) 7.4
Partager

À propos de l’auteur

Catherine DE GOURSAC

Le docteur Catherine de Goursac est une pionnière de la médecine esthétique qu’elle pratique dans son cabinet parisien. Auteure de nombreuses publications scientifiques en langue française, anglaise et russe, elle présente sa vision prospective, chaque année depuis 25 ans, dans les congrès internationaux de médecine esthétique et Anti-Age, sujets qui la passionnent. Le Docteur Catherine de Goursac a publié de nombreux ouvrages destinés au grand public, notamment : « tu as bonne mine ce matin » aux Editions J lyon, « La médecine anti-âge », « L’esthétique au masculin » aux Editions Ellebore et « Les secrets de la dermonutrition » chez Vuibert. Elle est Membre du conseil d’Administration de l’AFME (Association Française de Médecine Esthétique) et de la FSMEA (Fédération Syndicale des Médecins Esthétiques et Anti-Age).

Laisser un commentaire