Acide polylactique et rajeunissement du cou et des mains

0

Le traitement du vieillissement cutané est proposé actuellement de plus en plus tôt pour retarder les dégradations physiologiques en particulier l’apparition des rides et des dépressions cutanées.

Il existe une fonte des tissus graisseux et un appauvrissement des fibres collagènes entrainant ces modifications. La peau perd en épaisseur et en élasticité.

Les facteurs principaux intervenant dans ce vieillissement cutané sont l’âge, les facteurs génétiques, l’exposition solaire, la consommation d’alcool ou de tabac, le poids et l’alimentation.

Le visage, le cou, le décolleté et les mains sont exposés au soleil, aux agressions extérieures (frottements, lavages répétés, contacts avec des agents chimiques ou infectieux, rayons solaires) et le processus de vieillissement se remarque, trahissant l’âge. La peau devient fine, ridée, tachée, les muscles fondent et les veines et tendons sont plus visibles.

LES RÉPONSES POSSIBLES AU VIELLISSEMENT DES MAINS ET DU COU

Les produits de comblement utilisés aujourd’hui ne sont quasiment plus que résorbables, généralement injectés avec ou sans anesthésie locale. Ils vont atténuer les rides ou les dépressions cutanées. Ces produits résorbables peuvent être réinjectés aisément et de façon répétée.

Trois types produits sont usuellement et principalement utilisés dans cette indication : l’acide hyaluronique, l’hydroxyapatite de calcium et l’acide polylactique, jusque-là réservé à certaines zones du visage. Il existe par ailleurs les PRP (Plasma riche en plaquettes), consistant à injecter le plasma du patient après prélèvement puis centrifugation de son sang.

L’injection de plaquettes autologues est interdite en France par la Direction Générale de la Santé en vertu de l’article L.1241-1 du Code de la Santé Publique (Bulletin de l’Ordre des Médecins n°32-décembre 2013), rappelant que le prélèvement des tissus, produits du corps humain et leurs dérivés ne peuvent être effectués que dans le but thérapeutique ou scientifique.L’acide hyaluronique, commercialisé par de nombreux laboratoires est de sécurité indiscutable, et facile à injecter.

Au niveau des mains il est injecté comme les autres produits dans le derme profond, au-dessus de la lamina dura. L’effet est double : comblement et bio stimulation par prolifération des fibroblastes et augmentation de synthèse du collagène et de l’acide hyaluronique endogène.

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

6.8
  • Note du comité de lecture 6.8
  • Notes Utilisateur (2 Votes) 5.8
Partager

À propos de l’auteur

Eric Allamagny

Médecin ORL et Chirurgien de la Face et du Cou installé depuis 1986 Membre de la Société Française de Cancérologie Privée Membre Titulaire de la Société Française de Chirurgie Plastique et Esthétique de la Face et du Cou Membre de l'Association Française de Médecine morpho-Estéthique et anti-age Médecin Attaché au Service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHU de Nancy Médecin agréé DU d’évaluation et de contrôle de techniques d’injection et de volumétrie en dermatologie et chirurgie plastique - Université Paris Descartes Formateur fils tenseurs SILOUHETTE SOFT-ELLANCE-SCULPTRA/SINCLAIR

Laisser un commentaire