L’injection de plasma riche en plaquettes ou ‘’PRP »

0

La technique de PRP consiste à injecter des extraits plaquettaires concentrés autologues (appartenant au patient) comme produit naturel de comblement et de revitalisation physiologique. Les extraits plaquettaires sont utilisés pour leurs vertus cicatrisantes et réparatrices.C’est une technique qui consiste à injecter son propre Plasma Riche en Plaquettes après prélèvement puis centrifugation de son sang. C’est donc un produit 100% biocompatible.

Les plaquettes possèdent des vertus revitalisantes exceptionnelles connues et utilisées depuis de nombreuses années dans le domaine de la traumatologie. Ce sont des cellules vivantes qui vont recréer du tissu vivant là où elles sont injectées.

Dans l’esthétique du visage et du corps, le PRP est utilisé depuis environ 5 ans en Espagne, Suisse, et à présent en France ; celui-ci donne des résultats extraordinaires.

Le matériel

Indications :

  • Les cernes
  • La peau dévitalisée du visage, atone, ridée en fonction de l’âge ou par excès de tabac, soleil, pollution, xénobiotiques….
  • Les personnes refusant les produits étrangers ou ayant eu des antécédents de réactions allergiques.
  • Les tissus relâchés du décolleté et du cou.
  • Le dessus des mains et des doigts.
  • La face postérieure des bras avec relâchement cutané en zone tricipitale.
  • Le ventre mou en péri-ombilical sans ou avec vergetures (en association avec la Carboxythérapie : technique consistant à injecter du gaz carbonique sous la peau dans le sillon des vergetures de façon à créer un appel d’oxy gène local physiologique réparateur des tissus et une néo-vascularisation).
  • Aide à la repousse capillaire.

LA TECHNIQUE DE PRÉLÈVEMENT ET D’ÉLABORATION D’UN PRP ?

Le matériel :

Le matériel

  • 1 ou 2 seringues de 10 ml avec embout Luer Lock (on peut prélever 20 ml de sang).
  • 1 aiguille trocart rose 18G ou verte IM 21G – 40mm pour prélever l’anticoagulant.
  • 1 ou 2 bouchons Luer Lock pour obturer la (les) seringue(s) avant de la (les) mettre dans la centrifugeuse.
  • 1 seringue de 5 ml pour prélever le Plasma Riche en Plaquettes (on peut de nouveau utiliser l’aiguille de prélèvement de l’anticoagulant pour prendre le PRP).
  • 1 aiguille 30G – 13 mm pour injecter.
  • 1 flacon d’anticoagulant (ACD = Acid Citrate Dextrose – solution A) *

NB : il faut 0,8 ml d’anticoagulant par seringue prélevée de 10 ml.

  • 1 petit champ stérile pour déposer le matériel.
  • 1 paire de gants à usage unique.
  • 1 micro perfuseur « Butterfly » de prélèvement vert 21G avec raccord Luer Lock.
  • 1 garrot.
  • 1 présentoir à seringues pour garder le kit prélevé à la verticale après centrifugation.
  • 1 centrifugeuse permettant de réaliser une centrifugation de 5 mn à 2500 tours par minute.

* La solution ACD-A est une solution anticoagulante stérile, permettant un traitement extracorporel du sang, composée de citrate de sodium, d’acide citrique et de dextrose dans de l’eau pour injecter. Il existe différents kits de prélèvement contenant 1 flacon de 4 ml d’ACDA sur le marché. Elle permet la production de Plasma Riche en Plaquettes autologues.

LA TECHNIQUE DE PRÉLÈVEMENT :

LA TECHNIQUE DE PRÉLÈVEMENT :Il s’agit d’un prélèvement sanguin suivi de centrifugation.

  • Après avoir installé le champ stérile et les différents éléments dessus, on remplit la ou les seringues de 10 ml avec 0,8 ml d’anticoagulant, puis on monte le « Butterfly » sur la seringue.
  • Après avoir mis le garrot, on prélève 10 ml de sang (remplir la seringue).
  • Si nécessaire on prélève une deuxième seringue de la même façon (on aura retiré le garrot avant de changer de seringue).
  • On obture les seringues avec les bouchons Luer Lock.
  • On centrifuge pendant 5 minutes à 2500 tours par minute.
  • Le produit est prêt avec dans la seringue, un amas de globules rouges et autres facteurs dans le fond et le PRP en surface.
  • On place la seringue dans le présentoir et on enlève délicatement le piston.
  • Il ne reste plus qu’à aspirer le PRP avec la seringue de 5 ml (ou 3ml), puis monter l’aiguille 30G – 13mm pour injecter.

LE DÉROULEMENT DU SOIN :

Ce contenu est réservé aux membres de l'AFME. Pour voir l'article en entier, connectez-vous >
 

6.7
  • Note du comité de lecture 6.7
  • Notes Utilisateur (3 Votes) 7.1
Partager

À propos de l’auteur

Ruby ORENGO

médecin micronutritionniste , phytothérapeute , médecine anti âge et préventive, ostéopathe , acupuncteur , installé depuis 30 ans à Nice . Enseignant dans différentes écoles de médecine intégrative . rédactions d'articles divers .

Laisser un commentaire