Association Française de Médecine morpho-Esthétique et anti-âge

Cellulite et poids

0

La cellulite s’est vue proposer une foule de traitements dont certains n’ont suivi que des effets de mode. Voici les techniques anticellulite qui ont fait la preuve clinique de leur efficacité dans les cabinets médicaux.

Les traitements généraux

Il faut savoir traiter des troubles circulatoires généraux veineux, capillaires ou lymphatiques. De même des troubles hormonaux peuvent exister et doivent alors être combattus. Ces traitements doivent être prescrits selon chaque cas, ils améliorent considérablement les résultats de tout traitement local.

Les traitements de la cellulite par agents physiques

La radiofréquence

Des ondes radio de très haute fréquence sont appliquées sur la peau et pénètrent dans la cellulite pour élever sa température. Des effets de réduction du volume des zones graisseuses chauffées s’en suivent.

La lipocryolyse

C’est l’application de températures négatives (à l’aide d’une sorte de ventouse) sur les zones de graisse à réduire pendant 1 heure environ pour léser une partie des cellules graisseuses qui vont se détruire et s’éliminer par la suite. Une à deux séances sont nécessaires en général.

Les ultrasons focalisés

Plus performants et surtout plus puissants que les ultrasons classiques, les ultrasons focalisés font partie des techniques permettant de détruire une partie des cellules graisseuses. Les résultats obtenus sont donc plus durables. Une ou deux séances sont faites en général.

Ondes de choc

Ces ondes mécaniques sont appliquées à l’aide d’une pièce à main sur les zones à traiter. Chaque séance dure trente minutes. Huit à dix séances environ sont nécessaires pour obtenir une amélioration de l’aspect « peau d’orange » et une diminution d’épaisseur du tissu graisseux traité.

Les lasers froids

Il s’agit d’appliquer une émission de laser à diodes (LED) sur les capitons à traiter pour stimuler la vidange des cellules graisseuses. En moyenne : 8 séances de 30 mn sur 4 semaines.

L’électrolipolyse

La cellulite est traitée par un courant électrique qui passe par de très fines aiguilles implantées dans le tissu graisseux hypertrophié. Des actions se conjuguent alors pour obtenir une diminution du volume de la cellulite. Cette technique n’est plus beaucoup utilisée de nos jours, remplacée par les autres physiothérapies.

La mésothérapie

Elle existe depuis plus de vingt ans pour traiter la cellulite et consiste à injecter sous la peau de petites gouttelettes de produits choisis suivant les troubles de la patiente qui favorisent sa cellulite. Par exemple, on peut traiter plus spécifiquement des troubles circulatoires veineux, ou bien une fibrose (durcissement) plus importante, ou encore une rétention d’eau, suivant les types de cellulite.

La séance dure environ 15-20 minutes. Bien faite, elle n’est pas douloureuse. On couvre à chaque fois toute la zone cellulitique (hanches, cuisses, genoux, fesses, etc…). Il faut, pour un premier traitement, faire huit à dix séances : en moyenne, une par semaine pour les cinq premières, puis une tous les quinze jours.

Elle est particulièrement indiquée lorsque la patiente présente des troubles circulatoires et dans les cellulites diffuses, couvrant une grande surface du corps.
On améliore bien l’aspect de peau d’orange et l’on obtient une diminution de volume variable suivant les cas.

Pour des raisons que nous comprenons mal, la mésothérapie est interdite en France par décrets du 12 avril 2011 dans le traitement de la cellulite.,

Les liporéductions

Ici on réduit les volumes de cellulite localisée sans l’aspirer. Les techniques employées sont alors associées entre elles selon chaque cas. Il peut s’agir des différentes physiothérapies : cryothérapie (le froid), lasers, radiofréquence, ondes de choc…

Les résultats sont durables et obtenus en plusieurs séances. Ce sont des méthodes efficaces mais sans chirurgie.

Entretenir les résultats

Il est évident qu’il ne faut pas prendre dix kilos après liporéduction ou lipoaspiration si l’on veut toujours garder ses résultats. Pour les autres traitements, notamment pour la  » peau d’orange « , il est bon d’effectuer des séances d’entretien chaque année.

En cas de troubles circulatoires, hormonaux ou nerveux, il est indispensable d’être régulièrement suivie et traitée périodiquement. Bien évidemment, si les causes persistent, elles auront tendance à reproduire les mêmes effets.

C’est pour cela qu’un médecin spécialisé saura vous conseiller précisément sur votre cas.
Texte visé par l’AFME
mis à jour le 12/12/14.

 Trouver un médecin pour ces soins

Partager

À propos de l’auteur

bureau AFME

Laisser un commentaire