Rides du lion : les meilleures méthodes pour les effacer

0

Donnant un air sévère et parfois renfrogné, les rides du lion (ou rides inter-sourcilières) viennent marquer le visage en profondeur et auront tendance à s’accentuer avec l’âge. Alors, pour les enlever ou les atténuer, on peut faire appel à la médecine esthétique qui propose des solutions simples et rapides.

Qu’est-ce que la ride du lion ?

zone des rides du lion : entre les sourcils, au dessus du nez

Ce terme désigne les rides verticales qui se forment entre les sourcils lorsqu’on les fronce, dans la région appelée glabelle. Elles sont dues à la contraction répétée des muscles du haut du visage, et plus particulièrement, les muscles procérus et corrugateur (ceux qui font se rapprocher et s’abaisser la tête des sourcils). Évidemment, c’est le type d’expression qui varie énormément d’une personne à l’autre, tant et si bien que certaines auront la chance de pouvoir être épargnées !

Toutefois, il faut savoir qu’un certain nombre de facteurs peuvent accentuer l’apparition des rides du lion comme par exemple, un manque d’hydratation, le tabagisme, l’abus des expositions au soleil… C’est en fait surtout le vieillissement de la peau qui va être important car avec l’âge, l’élasticité de la peau aura tendance à s’affaiblir . Ainsi, l’apparition de toutes sortes de rides au niveau du visage va s’accentuer dans les zones mobiles avec l’expression (comme le front et les sourcils). Or, désormais, la médecine esthétique propose un certain nombre de solutions pour y faire face et même, agir en prévention.

Injection de toxine botulique et ride du lion

L’une des méthodes les plus utilisées en médecine esthétique pour effacer ces rides repose sur l’injection de botox ou toxine botulique. C’est la technique principalement utilisée pour ces rides verticales de froncement (entre les sourcils), avec les rides horizontales au niveau du front.

Le principe est simple, le produit agit comme relaxant musculaire et bloque temporairement l’action des nerfs stimulant la contraction des muscles peauciers (ceux des mimiques). Ainsi, les rides seront moins visibles, tout simplement parce que les muscles se contracteront moins et que les expressions du visage seront moins marquées.

Concernant la séance, elle est relativement courte puisqu’elle n’excédera pas le quart d’heure. Pour cette intervention, le praticien injectera la toxine botulique à l’aide d’une aiguille fine dans les zones à traiter (les muscles cités plus haut). Le résultat se fera 4 à 5 jours plus tard, et aura tendance à s’estomper au bout de 4 à six mois. Quant au prix de la séance, pour les seules rides du lion, il avoisine les 200 € à 300 €.

En savoir plus sur la toxique botulique ou botox

Injection d’acide hyaluronique pour atténuer la ride du lion

À côté de la toxine botulique, la médecine esthétique propose également d’avoir recours à l’acide hyaluronique (un implant injectable de comblement ou « filler »). Ici, le but est de combler la ride du lion, lorsqu’elle forme un creux, avec un produit volumateur et résorbable au fil du temps. En fonction du creux, le praticien choisira une texture plus ou moins ferme pour toujours conserver un résultat naturel. C’est une technique qui sera privilégiée dans le cas où votre ride est particulièrement profonde et si vous craignez de perdre une certaine mobilité au niveau de vos sourcils qui risquerait d’entraver votre expressivité.

Concernant la séance, elle est également très courte puisqu’il suffira de 20 à 30 minutes pour l’injection de ce produit de comblement. Juste après, vous pourrez noter une petite rougeur au niveau de la zone traitée, mais qui disparaît rapidement dans les 48 heures. Concernant son effet, il est immédiat et pourra durer jusqu’à un an selon la concentration du produit employé. Quant au coût de la séance, il avoisine les 200 à 300 €.

Voyez notre fiche sur les injections d’acide hyaluronique.

Les effets secondaires ou dangers de ces injections

En pratique, il y a très peu de vrais problèmes car ces produits sont sûr et largement éprouvés depuis de nombreuses années. Cependant, le comblement des rides intersourcilières ou leur atténuation par la toxine botulique demandent de la précision et une certaine expérience de la part du praticien qui devra correctement doser ces produits (qui peuvent d’ailleurs très bien s’associer).

Ces injections sont très peu douloureuses et ne nécessitent généralement pas d’anesthésique en crème.

Les quelques rougeurs consécutives disparaissent en quelques heures. Un bleu est toujours possible, bien qu’assez peu souvent.

Toxine botulique

Trop de produit injecté ou une injections mal localisée peut atteindre d’autres muscles alentour et donner des effets indésirables : gonflement de paupière, abaissement d’un seul sourcil…

Les sourcils asymétriques peuvent se voir et se corrigent généralement facilement dans les jours qui suivent.

Chez certaines personnes, la sensation de « raideur » ou de « blocage » de la zone inter-sourcilière peut entraîner parfois des sensation de maux de tête temporaires.

Acide hyaluronique

Le produit ne doit surtout pas être injecté dans un vaisseau de la glabelle, sous peine de réactions d’inflammation, voire de nécrose (très rare mais possible).

En dehors de cela le risque principal est surtout lié à un produit injecté en excès, créant un effet de bosse, ou injecté irrégulièrement. Ces situations peuvent se corriger assez facilement dans la plupart des cas.

Les autres techniques anti-rides comme le laser ou les peelings profonds sont très peu employés sur ces zones car ils entraînent des suites plus lourdes, et n’apportent pas plus de résultat que les soins vus plus haut.

Partager

À propos de l’auteur

Jean-Luc MOREL

Le Dr Jean-Luc MOREL est président de l'AFME. Il exerce les actes à visée esthétique depuis 1985 et la Médecine Anti-âge depuis 1995. Il a enseigné ces disciplines pendant plus de 20 ans et a été Directeur d'enseignement à l'Université.

Laisser un commentaire