Pommettes et injections de remodelage (acide hyaluronique et autres)

0

Les pommettes sont un élément majeur pour définir l’harmonie d’un visage. Elles viennent soutenir l’éclat du regard et renvoient instantanément une impression de vitalité et de jeunesse. Mais avec l’âge, elles ont tendance à être moins bien dessinées, à perdre de leur aspect rebondi et leur volume, à s’aplatir. Ce phénomène amplifie l’image du vieillissement ou de la fatigue du visage, et peut accentuer les cernes.

La médecine esthétique permet de contrer ce phénomène grâce à des produits de comblement que l’on peut injecter pour redonner de la rondeur et du galbe aux pommettes,  et enfin de l’éclat au visage.

La perte du volume des pommettes avec l’âge

L’affaissement des pommettes avec les années est plus ou moins important selon les personnes et leur structure osseuse à cet endroit. Comme responsables des premiers signes visibles de l’âge, on pense bien évidemment aux rides,  à la perte de l’éclat de la peau ainsi qu’à sa fermeté. Cependant, et notamment après la ménopause pour les femmes, la perte des volumes et l’altération du contour du visage est largement en cause.

Petit à petit, la peau produit moins d’acide hyaluronique, ce qui provoque la déshydratation cutanée et l’apparition de rides. Par ailleurs, la production de collagène diminue, entraînant une perte de densité du derme. La graisse sous-cutanée a tendance à glisser lentement vers le bas, et peut aussi diminuer de volume, ce qui va se répercuter sur l’aspect global du visage, notamment au niveau des joues et des pommettes. Les techniques de modelage du visage par injections peuvent le plus souvent y remédier.

L’acide hyaluronique pour remodeler les pommettes

Pour limiter les effets du vieillissement, l’injection de produits de comblement est un geste simple et une intervention légère. Ici, l’objectif est de travailler sur la volumétrie faciale par injections d’acide hyaluronique volumateur. Grâce à ce procédé, le médecin peut littéralement sculpter les zones malaires et jugales, définissant les pommettes. Les volumes sont restaurés, les zones d’ombre disparaissent.

Le résultat naturel dépend de l’habileté, de l’expérience et de la modération du praticien. Bien employée, cette méthode donne un effet de « bonne mine », plus reposée, ou de rajeunissement global du visage. Ce résultat est immédiat et durera entre 9 et 18 mois selon la concentration de l’acide hyaluronique employé.

L’injection de produits de comblement longue durée

Il est aussi possible d’utiliser aujourd’hui d’autres implants de comblement injectables dont l’effet est généralement plus durable. Il peut s’agir d’hydroxylapatite, de polycaprolactone, d’acide polylactique… (Radiesse°, Ellansé°, Sculptra°…)

Ces produits sont annoncés comme résorbables par leurs fabricants, et c’est le cas en pratique. Néanmoins leur durée de résorption peut largement varier d’une personne à l’autre.

La technique d’injection est sensiblement identique à celle de l’acide hyaluronique concentré.

Une séance de remodelage des pommettes

Une séance pour le modelage des pommettes ne prend pas plus de 15 minutes. Avec une très fine canule mousse ou bien une aiguille classique, le médecin injecte une petite quantité de produit dans la zone sous-cutanée, à l’endroit qu’il veut remodeler ou redessiner. Il procède par petites corrections successives jusqu’à « resculpter » la zone.

L’augmentation de volume doit être légère et surtout redonner un galbe naturel de la zone joue-pommettes visible sous tous les angles (face, profil, 3/4…). Si le remplissage donne automatiquement un effet (plus ou moins) tenseur au niveau de la peau, il ne faut pas gonfler les joues ou les pommettes dans le but de retendre la peau. Cela conduit souvent à des visages stéréotypés et devenant boursouflés à la longue.

Le résultat recherché vise à rétablir une certaine forme de continuité entre la paupière et la joue, et en premier lieu, à estomper des creux ou des « plats » dans ces zones, pour se rapprocher des courbes et reliefs d’un visage jeune.

Aussi, les injections peuvent être effectuées dans divers endroits :

  • la région malaire centrale qui permettra de mieux redéfinir la pommette et de lui redonner du volume, vers l’avant. Elle pourra estomper la partie basse des cernes (appelée la « vallée des larmes »), et atténuer un peu le pli cutané du sillon nasogénien
  • La région malaire latérale (vers l’arcade zygomatique) qui viendra, remonter légèrement la joue mais élargira légèrement le visage dans sa partie haute. Même si ce type de pommettes hautes (slaves) est souvent apprécié, il ne conviendra pas à tous les visages. Il faudra donc bien en mesurer les conséquences avant d’intervenir et choisir les bonnes zones à corriger.

Résultats d’injection des pommettes avant/après

visage creux : resultat d'injections avant apres

Injections d’un visage creusé – photos du Dr JL Morel (2003)

Effets secondaires et dangers des injections

Après la séance, il est possible de voir apparaître des bleus, mais ils restent rares (surtout si la micro-canule est employée), et ils s’estompent rapidement. En cas de gonflement provisoire de la zone, il est conseillé d’appliquer de la glace de façon répétée, pendant quelques minutes.

Par ailleurs, il faudra éviter d’exercer une pression exagérée sur la pommette durant les prochaines 24 heures, notamment, durant le sommeil, pour éviter toute marque. Le produit va progressivement se mettre en place dans les jours qui suivent (5 à 1à jours pour une correction stabilisée).

Des sensations d’induration sous la peau peuvent exister pendant quelques jours, ne dépassant généralement pas les 3 semaines. Une certaine sensibilité à la palpation est retrouvée assez souvent, et disparait d’elle même, sans conséquence.

Les autres effets secondaires sont plutôt rares. Il s’agit d’indurations plus durables ou inflammatoires. Elle se voient plus souvent avec les produits de synthèse, moins avec l’acide hyaluronique. Elles peuvent être traitées si le médecin est compétent et ne laissent en principe aucune séquelle, le produit étant par définition résorbable.

Entretenir les résultats

Pour entretenir les résultats et conserver des volumes harmonieux au niveau du visage, il est conseillé de faire une séance tous les 9 à 12 mois. Le prix d’une séance tourne aux alentours de 500 € à 800 €, en fonction de la quantité de produit injecté.

Trouver un médecin pratiquant ce soin près de chez vous !
Partager

À propos de l’auteur

Jean-Luc MOREL

Le Dr Jean-Luc MOREL est président de l'AFME. Il exerce les actes à visée esthétique depuis 1985 et la Médecine Anti-âge depuis 1995. Il a enseigné ces disciplines pendant plus de 20 ans et a été Directeur d'enseignement à l'Université.

Laisser un commentaire