Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge

La mélatonine

0

Communément appelée « hormone du sommeil », la mélatonine est présente dans tous les systèmes vivants, même les plantes. Cette hormone est produite par la glande pinéale (ou épiphyse), située à l’arrière de l’hypothalamus au centre du cerveau.

La production de mélatonine est inhibée par la lumière, ce qui signifie que le jour les niveaux de cette hormone chutent, tandis que la nuit, ils peuvent être multipliés par dix.

Le rôle de la mélatonine d’après les études scientifiques

Dans la glande pituitaire, elle joue le rôle « d’hormone maître » en stimulant l’émission d’une vaste gamme d’hormones dont l’hormone de croissance, précieuse en médecine anti-âge. Elle agit sur le thymus, l’hypothalamus, l’hypophyse…

Même si les études restent assez peu nombreuses, certaines recherches ont réussi à démontrer que le rôle de la mélatonine n’est pas si passif qu’on le croyait. En effet cette hormone semble être une composante fondamentale au bon fonctionnement de l’organisme :

  • Dans le cerveau : elle restaure notre horloge cérébrale. C’est un inducteur de sommeil qui ralentit l’activité cérébrale. sommeilC’est la vraie pilule d’un sommeil peuplé de rêves.
  • Dans le cœur et le système circulatoire : elle diminue les risques d’infarctus et de thromboses en réduisant le risque de formation de caillots.
  • Dans le sang : elle renforce la capacité des cellules à former des anticorps. Elle retarde d’ailleurs la croissance du cancer du sein chez la femme en stimulant ainsi l’immunité.
  • Dans l’intestin : elle réduit la douleur des intestins irritables chez les personnes souffrant de troubles du sommeil.
  • Elle réduirait aussi d’autres douleur du type migraine, fibromyalgie…
  • Dans le système reproducteur : elle régénère l’activité sexuelle en régulant la libido.
  • la mélatonine agit sur les cellules comme antioxydant puissant et protège contre les radicaux libres.

Elle augmente notre espérance de vie tout en maintenant notre jeunesse. Elle entretient la joie de vivre et améliore la sociabilité. Elle aide à combattre les maladies d’ Alzheimer et de Parkinson, l’asthme, la cataracte, le diabète. Elle a peu d’effets secondaires.

Les signes d’une déficience en mélatonine

La méthode la plus simple pour savoir si on souffre ou non d’une déficience en mélatonine est de faire évaluer son niveau par un laboratoire d’analyse. Cependant certains signes peuvent être significatifs :

  • Les troubles du sommeil avec perturbation du rythme circadien (décalage du rythme veille-sommeil),
  • insomnie d’endormissement ou réveil trop matinal,
  • réveils fréquents,
  • difficultés à se rendormir,
  • Tendance à « ruminer » la nuit ou à déprimer,
  • la tension musculaire avec sensation de fatigue…

Tous ces symptômes sont le plus souvent liés à des manifestations de la fatigue telles que : yeux fatigués, cernés, traits tirés, baisse des performances au travail, nervosité, hypertension…

Formes et dosages de la mélatonine

Les dosages varient selon les patients , l’âge et l’indication thérapeutique. La mélatonine se présente habituellement sous forme de comprimés à sucer ou à avaler.

  •     Dans le cadre du décalage horaire, la dose prescrite est de 0.5 mg avant le coucher
  •     Dans le cadre du trouble mineur de l’endormissement, la dose prescrite est de 1 mg avant le coucher
  •     Chez les non-voyants, pour promouvoir le rythme circadien , la dose prescrite varie entre 5 mg et 10 mg
  •     Dans le cadre d’insomnie, la dose prescrite est de 3 mg à 5 mg.

Contre-indications et effets indésirables

La mélatonine est conte-indiquée chez les enfants et adultes épileptiques, les femmes enceintes, en cas de maladie de Hodgkin, de leucémie ou de lymphome.

Ses effets indésirables sont la somnolence, la fatigue, les maux de tête, les vertiges et la dépression temporaire. C’est pourquoi les personnes souffrant de dépression ou celles qui prennent des médicaments contre la dépression, doivent éviter cette substance, de même que celles qui prennent des médicaments anticoagulant ou contre le diabète de type 2.

Il est également déconseillé de prendre le volant dans les heures qui suivent une prise de mélatonine.

L’avis de l’AFME

La mélatonine ne doit pas être considérée comme une panacée rajeunissante. Elle rentrera volontiers dans le cadre d’un traitement anti-âge global s’il s’avère que la personne a des niveaux trop bas de cette hormone. Il est vrai qu’elle est largement employée pour les troubles du sommeil et notamment contre le décalage horaire mais selon nous, elle ne devrait pas être prise sans l’avis d’un professionnel de santé.

Contrairement à la plupart des pays européens ou des Etats-Unis, la France n’a pas autorisé la vente libre sauf pour les compléments contenant moins de 1 mg de mélatonine.

En anti-âge, c’est toujours sous le conseil d’un médecin spécialisé que le traitement doit être instauré. Comme tous les produits de complémentation ou anti-âge, la mélatonine peut-être utile si le besoin pour le corps est réel, c’est à dire quand ses taux sont trop bas.

Partager

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire