Association Française de Médecine morpho-Esthétique et anti-âge

Cosmopeel

Liporéductions : réduire les capitons de cellulite

1

Le principe de la liporéduction est de réduire les amas localisés de cellulite dans une zone du corps bien définie, afin de modifier la silhouette.

Méthodes de réduction des capitons graisseux

Il s’agit d’une réduction progressive du nombre d’adipocytes dans une zone localisée. Ceci, ainsi que le largage par ces cellules, des corps gras qu’elles contiennent (triglycérides) entraînera une réduction de volume à l’endroit traité. Il n’y a pas d’aspiration de la graisse comme en lipoaspiration.

La diminution de volume est due à la nouvelle répartition de la graisse. La graisse est faite de minuscules cellules remplies de corps gras (triglycérides). Le volume de la zone traitée diminue par réduction de la taille et du nombre des cellules graisseuses locales.
Les techniques employées peuvent s’associer entre elles :
adipocyte– injections de substances médicamenteuses (mésothérapie et micro-injections)
– emploi d’ondes de choc ou d’ultrasons
– courants de radiofréquence
– utilisation du froid (cryothérapie)
– associations de palper-rouler mécanique, drainages, ondes électromagnétiques, etc…

Indications des liporéductions

Tout comme la lipoaspiration, les techniques de liporéduction ne font pas «maigrir» et ne traitent pas les problèmes de surpoids. Elles s’adressent aux défauts de silhouette dus à des excès de cellulite localisée (culotte de cheval, genoux, ventre, hanches, etc…).
Les associations de techniques adaptées à chaque cas semblent être les plus efficaces et les plus sures.

Déroulement des séances

Selon les techniques utilisées, le nombre de séances nécessaires pour obtenir une réduction suffisante de l’épaisseur de cellulite varie entre 2 et 6 en moyenne, pour des résultats pouvant être équivalents à une lipoaspiration.
Une contention élastique (panty) est préférable pendant les jours qui suivent chaque séance.

Avantages des liporéductions progressives

ultrasonsCes traitements sont plus légers qu’une intervention chirurgicale comme la lipoaspiration et peuvent se pratiquer sur tous les types de peau sans risque de dégradation du relâchement cutané. Les soins ont même souvent tendance à améliorer ce relâchement.
Correction progressive, c’est un traitement amincissant  “à la carte”, adapté à chaque cas. Les séances sont légères et les suites sont simples (1 à 3 jours de gêne en moyenne).

Inconvénients

Il faut quelques séances pour obtenir le résultat (2 à 6 selon les techniques associées et l’épaisseur de la cellulite à réduire). Le médecin doit connaître les risques et éviter d’irriter la peau. Une sensibilité de la zone peut exister dans les jours qui suivent. Parfois, des bleus surviennent chez les sujets aux vaisseaux fragiles.

Prix

Entre 300 et 900 € par séance selon les techniques utilisées et le nombre de séances.

L’avis de l’AFME

C’est le médecin qui, selon son expérience, ses connaissances et l’estimation de votre cas, évalue le type des traitements à employer et l’utilisation de techniques associées.
Même si les suites sont généralement simples, cet acte doit être réalisé dans de sérieuses conditions de sécurité, et par un praticien bien formé à l’anatomie et aux techniques de liporéduction.

Texte visé par l’AFME, mis à jour le 22/12/15.

 Trouver un médecin pour ce soin
Partager

À propos de l’auteur

bureau AFME

Un commentaire

  1. VAUMORON le

    Bonjour,
    J’ai trouvé votre article très intéressant.
    Il m’a appris des nouvelles techniques pour la cellulite, car même mince nous avons des endroits ou elle est bien là !.
    Merci.

Laisser un commentaire